Canicule : vos obligations en tant qu'employeur

Jeudi 2 juillet 2020

Ecrit par Start People France

Partager sur
canicule
Catégories
conseils RH

Les fortes chaleurs, tout comme les conditions climatiques extrêmes, peuvent impacter le travail des salariés. Cette année particulièrement, ce risque est aggravé par le port du masque et autres protections contre le COVID-19. Par conséquent, les entreprises doivent adapter leurs mesures de prévention pour répondre à leurs obligations de sécurité et éviter l’accident.  

Assurer la sécurité et la santé des travailleurs

Les employeurs sont tenus, en application de l’article L.4121-1 du Code du travail d’assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Si le Code du travail oblige les employeurs à prendre des dispositions pour le bien-être de leurs salariés, il ne mentionne aucun seuil de température au-dessus duquel il serait dangereux de travailler. Selon l’INRS, au-delà de 30°C pour un travail de bureau et de 28°C pour un travail physique, la chaleur peut constituer un risque pour la santé.    

Pendant le temps de la canicule, la loi prévoit qu’au moins trois litres d’eau par jour et par travailleur leur soient fournis.

Réduire les risques d'accidents du travail

Pour réduire le risque d'accidents (malaises cardiaques, hyperthermie, perte de vigilance), vous devez adapter l'organisation du travail en conséquence.

Un rythme plus adapté

  • aménagez les horaires de travail afin de bénéficier au mieux des heures les moins chaudes de la journée

  • augmentez la fréquence des pauses de récupération à l’ombre ou en espaces climatisés

  • n'oubliez pas de prendre en compte la "période d'acclimatement" : un minimum de 7 jours d'exposition régulière permet à l'individu de s'habituer à la chaleur 

Des efforts mesurés

  • limitez autant que possible le travail physique et reportez à plus tard les tâches lourdes

  • veillez à ce que l'utilisation des aides mécaniques à la manutention soit généralisée

  • permettez au salarié d'adopter son propre rythme de travail 

Pour une chaleur modérée

  • installez des sources d'eau potable et fraîche à proximité des postes de travail

  • prévoyez des aires de repos climatisées ou aménagez des zones d'ombre

  • pensez aux adaptations techniques permettant de limiter les effets de la chaleur (ventilateur, brumisateur...)

  • limitez si possible les temps d'exposition du salarié au soleil ou effectuez une rotation des tâches, lorsque des postes moins exposés en donnent la possibilité

Prévenir vaut mieux que guérir

  • informez le salarié des risques liés à la chaleur et des mesures de premiers secours

  • prenez conseil auprès des services de santé au travail

  • évitez au maximum le travail isolé, privilégiez le travail d'équipe, permettant une surveillance mutuelle des salariés ou mettre en place des dispositifs de protection

Régime de chômage intempéries

Le régime de chômage intempéries est un dispositif de protection des salariés, qui est mis en place lorsqu'une interruption du travail est indispensable à la sécurité ou protection des salariés.

Droit de retrait

Si l’employé considère que l’exercice de son travail présente un danger grave et imminent pour sa personne, après en avoir alerté son employeur, il peut exercer son droit de retrait prévu par la loi.

Nos agences se mobilisent

Nos agences sont sensibilisées à l'identification du risque et, avec le support de nos préventeurs sécurité, vous accompagnent dans la mise en oeuvre des mesures de prévention.

Nous sensibilisons également nos intérimaires aux risques générés par la canicule par le biais de campagnes SMS ou email. 

Plus d'infos sur travail-emploi.gouv.fr